Démotivation au travail : comment retrouver du poil de la bête ?

Allez, du nerf !

Démotivation au travail : comment retrouver du poil de la bête ?

©Shutterstock.com

Mouasso Angui
Écrit par Mouasso Angui
Publié le 25 avril 2017 à 04h00

Allez, du nerf !

La simple idée de devoir aller au travail le lendemain vous empêche de passer une bonne nuit ? Le matin, vous traînez les pas, vous souriez moins, vous avez du mal à être productive ? C’est certain, vous êtes démotivée. Bien qu’il s’agit parfois d’un passage à vide, il est important d’observer de plus près ce phénomène qui touche de plus en plus de travailleurs. Vous êtes démotivée, voici ce qu’il faut faire pour retrouver votre engouement.

N° 1 : Observer

Il est important d’interroger et d’analyser vos performances dans votre travail. Lorsque vous observez une baisse à ce niveau, il faut chercher les causes immédiates et lointaines afin de remonter la pente. En outre, ne négligez pas vos sentiments à l’égard de votre travail. En effet, vous pouvez être performante, mais ne ressentir ni joie, ni satisfaction et ceci est un problème. Vous devez non seulement faire un vrai travail sur vous, mais aussi regarder autour de vous, scruter votre entourage et votre environnement afin d’être capable d’affirmer avec certitude que vous n’êtes plus motivée.

N° 2 : Répertorier les sources de démotivation

Il est très important d’identifier et de lister les facteurs de démotivation. Sans quoi vous serez incapable de traiter et résoudre ce problème. Quelles sont les causes de votre démotivation ? Les plus fréquentes dans le monde du travail sont entre autres :

La nature de l’activité : vos tâches dans l’entreprise dans la pratique ne s’accordent pas avec votre personnalité ou votre tempérament.

Les objectifs à atteindre : vous trouvez que les objectifs fixés par vos supérieurs ne sont pas réalistes et vous estimez que les moyens mis à votre disposition ne sont pas proportionnels aux objectifs qui vous ont été assignés…

Le management auquel vous êtes soumise : Vos rapports avec votre hiérarchie sont tendus ? Vous vous sentez incomprise ? Vous avez l’impression de ne pas être considérée ? Vous vous sentez sans cesse jugée ou humiliée ?

Les conditions de travail : votre salaire n’est par exemple, pas à la hauteur de votre travail. Vous n’êtes pas suffisamment couverte par vos supérieurs. L’open space dans lequel vous avez été installée est un frein à votre productivité…

L’évolution professionnelle : il est impossible pour vous de gravir les échelons à moins de consentir à certains compromis qui ne vous paraissent pas justes…

Lorsque vous identifiez les causes, il est important de distinguer ce qui est de votre responsabilité de ce qui ne l’est pas, afin de pouvoir définir les changements à mener.

N°3 : Trouver des solutions

Plusieurs alternatives s’offrent à vous, c’est éventuellement :

Faire appel aux succès passés : remémorez-vous vos réalisations passées. Repensez à tout ce que vous avez enduré pour y arriver, aux obstacles que vous avez bravés et à ce que cela a apporté à l’entreprise.

Se souvenir des objectifs de départ : quand vous entriez dans cette boîte vous n’étiez pas au même niveau ni de compétence, ni de performance qu’aujourd’hui et rien que ça, c’est une réussite. Si ce n’est pas le cas, cela doit être un challenge pour vous. Vous devez vous donner les moyens d’accomplir des exploits, car vous en êtes capable.

Se projeter : s’interroger sur ce que vous souhaitez ou pensez pouvoir accomplir par la suite : vous avez des acquis au sein de votre service, pensez-vous qu’il n’y a plus rien à faire pour autant ? N’est-il pas possible de se fixer de nouveaux objectifs ? N’avez-vous plus le moindre challenge à relever ?

Miser sur des activités extra-professionnelles gratifiantes : si enrichir ou diversifier votre activité professionnelle est impossible, n’hésitez pas à trouver d’autres sources de bonheur. Mettez vos talents cachés en exergue, donnez libre cours à vos passions ou suivez une formation… En somme, adonnez-vous à une activité qui apportera du changement à votre vie et pour laquelle vous serez suffisamment motivée.

Améliorer ses missions : vous pouvez intégrer si possible de nouvelles tâches plus intéressantes, attaquer de nouveaux dossiers ou aller à la conquête de nouveaux clients.

Changer de poste ou de service si possible : soit par promotion ou par réorientation, essayez de trouver un nouveau champ d’actions au sein de votre entreprise en accord avec votre hiérarchie.  Vous êtes peut-être démotivée parce qu’ayant « fait le tour » de votre activité.

Si après avoir fait tout ceci et malgré votre bonne volonté vous ne retrouvez pas votre joie de travailler, il se peut alors que votre environnement professionnel ne vous sied plus. Si vous pouvez répondre à l'affirmative à la question de savoir si vous serez heureuse ailleurs, alors partez. Songez à vous réorienter soit vers une autre entreprise ou un autre domaine d’activité. Le travail est l’endroit où vous passez le plus de temps, alors si vous n’éprouvez pas le moindre plaisir d’y être, cela peut vraiment nuire à votre bien-être.