Comment devenir proactive si je ne le suis pas déjà ?

Pro-actif !

Écrit par ELLE.CI
Publié le 23 février 2018 à 19h53

Pro-actif !

En entretien d’embauche, la proactivité est l’une des réponses qui revient couramment à la question « quelles sont vos qualités ? ». Elle est même plus citée que la résistance au stress et le fameux perfectionnisme. Pourtant sur le terrain, les recrutés ne font pas toujours preuve de cette dernière. 

Kezako ?

Les experts en gestion distinguent 4 profils de personnes :

- le passif qui laisse faire ou est inactif ;

- le conformiste qui agit au minimum pour ne pas s'attirer d'ennuis ;

- l’actif qui joue le jeu et fait ce qui est normal ;

- et le proactif qui prévient le risque et crée des occasions.

Autrement dit, une personne proactive n’attend pas que les événements extérieurs viennent décider de sa trajectoire, elle influence ses événements afin de réaliser ses objectifs, d’accomplir ses tâches, de gravir les échelons, etc.

Le proactif gère sa conduite et anticipe l’avenir dans une perspective réaliste.

Comment le devenir ?

On ne naît pas proactif, on le devient ! Ce qui est une bonne nouvelle pour celles et ceux qui ne seraient pas reconnus dans les aptitudes développées plus haut. La proactivité est une qualité qui s’acquiert en intégrant dans ses habitudes des comportements a priori simples.

Le proactif réfléchit à ce qu’il peut contrôler et s’investit davantage dans cette sphère plutôt que de ressasser ce qui le dépasse pour l’instant. Rien ne sert de s’inquiéter pour ce que l’on ne maîtrise pas. C’est de l’énergie gaspillée. Le proactif prend ses responsabilités. En effet, ce n’est qu’en assumant ses erreurs que l’on peut en tirer des leçons. Le proactif est à l’écoute de son environnement et devance ce qu’on attend de lui.

Passer de spectateur à acteur

La proactivité oblige à sortir de la simple réactivité. Mais avant tout, il vous faut un plan car vos actions doivent s’inscrire dans une stratégie globale à moyen et à court terme.

Vous ne subirez plus les événements mais serez force de proposition. Tant pis si toutes vos initiatives n’aboutissent pas au résultat estompé, il est important de ne pas tomber dans le découragement mais de rediriger vos efforts.

Adopter une telle attitude ne vous sera d’ailleurs pas profitable uniquement pour votre travail, elle influencera positivement votre quotidien en général.

LIRE AUSSI >> Réagir aux critiques négatives de votre supérieur en 4 étapes

Plus d'articles : Société