Chômage : comment bien vivre les périodes de transition ?

Statuts: en recherche active

Chômage : comment bien vivre les périodes de transition ?
Écrit par ELLE.CI
Publié le 10 octobre 2018 à 15h20

Statuts: en recherche active

Qu’elle soit voulue ou subie, une période d’inactivité devrait être une occasion de se poser les questions sur l’orientation que l’on souhaite donner à la suite de sa carrière.

Plus facile à vivre lorsque l’inactivité est volontaire par exemple après avoir démissionné, mais les mêmes questions demeurent : C’est quoi la suite ? Je fais quoi après ?

Avoir un plan

Ce n’est pas parce que vous cherchez un emploi qu’il va falloir dire oui à la première offre venue.

Si vous n’y aviez jamais songé auparavant, c’est le moment de vous fixer un objectif et un plan pour atteindre cet objectif.

Pas de pression, il suffit de faire un choix éclairé et conscient entre les options qui vous sont possibles en ayant bien pris conscience de vos forces et de vos faiblesses. Avoir une idée claire de là où vous allez vous servira également de préparation pour les différents entretiens que vous serez amenés à passer.

Optimiser ce temps libre

Vous vous souveniez de l’époque où vous vous plaignez de ne jamais avoir assez de temps pour faire ci ou pour faire ça ? Désormais, vous en avez !

Ce diplôme dont vous parlez toujours, cette formation en management de projet, ce cours de chant, ce cours de peinture, ce voyage que le travail ne vous permettait pas de faire, ce projet de création de poterie artisanale, vos enfants, votre conjoint, votre remise en forme, ce blog, etc.

Consacrez tout ce temps dont vous disposez maintenant à acquérir de nouvelles compétences, à prendre soin de vous et à vous ouvrir aux autres.

Ne pas se décourager

Plus facile à dire qu’à faire.

En effet, plus le temps entre deux emplois se rallonge et plus le doute s’installe sur sa capacité à retrouver un emploi. Il vous faut chasser rapidement de telles pensées négatives qui ne vont non seulement pas vous aider dans votre démarche de recherche, mais qui risquent de vous suivre même lors d’éventuels entretiens. Oui, le manque de confiance en soi se sent et se ressent !

Pour économiser vos forces dans cette quête, il vous faut adopter un rythme raisonnable que vous pourrez tenir sur la distance car envoyer des CV à minuit ne sert à rien.

 

LIRE AUSSI >> Premier pas en entreprise : s’intégrer et réussir son stage