5 choses à savoir sur la démission

Goodbye

5 choses à savoir sur la démission
Écrit par ELLE.CI
Publié le 12 Septembre 2018 à 21h08

Goodbye

Certains en rêvent, d’autres l’ont fait. La démission ou départ volontaire d’un emploi en 5 points clés.

Pas de marche arrière possible

Une fois déposée, il est très difficile de revenir sur sa décision. Voilà pourquoi avant de démissionner, vous devez vraiment vous poser les bonnes questions.

Impossible en principe en CDD

En principe, le contrat à durée déterminée ne peut être interrompu ni par l’employeur ni par l’employé. Vous êtes condamné à rester et à terminer ce que vous avez commencé.

En pratique, nul ne peut être contraint à demeurer dans un emploi qu’il ne veut plus exercer. Le travail forcé, la contrainte au corps c’est fini. Alors, vous pouvez rompre le contrat, mais serez obligé de payer une indemnité équivalente aux salaires que vous auriez perçus pour le temps restant à courir du contrat. IL en va de même si la rupture vient de l’employeur.

Non, vous ne partirez pas automatiquement tout de suite …

Eu égard à la catégorie de l’emploi occupé et à votre ancienneté, vous serez soumis à un délai de préavis. Autrement dit, entre le moment où vous décidez de partir et que vous déposez votre courrier libérateur et que des horizons nouveaux vous tendent les bras et le moment de la vraie délivrance, il peut s’écouler du temps … beaucoup de temps… parfois jusque 4 mois, sauf si vous êtes enceinte.

Toutefois, bonne nouvelle, vous pouvez toujours tenter de raccourcir le délai de préavis d’un commun accord avec votre employeur.

Pas besoin de donner la raison de votre départ !

Pour démissionner, il vous faut juste une feuille et un stylo. Pas besoin de donner à votre boss une excuse. Un simple « c’est décidé, je pars » fait l’affaire. Mais pour éviter de vous quitter en de mauvais termes, nous vous recommandons néanmoins de rédiger une lettre en bonne due forme remerciant votre employeur pour le bonne et franche collaboration avec accusé de réception.

Dites adieu à une partie de vos indemnités

A la rupture d’un contrat de travail, l’employeur doit verser diverses indemnités à son désormais ex employé (c’est-à-dire vous). Dans l’hypothèse d’une démission, ici, un départ volontaire, votre employeur est dispensé de vous verser des indemnités de licenciement.

LIRE AUSSI >> Un mois – un métier : sage femme