Victime de violences conjugales, la créatrice de la marque Nanawax brise le silence

Stop aux violences conjugales

Victime de violences conjugales, la créatrice de la marque Nanawax brise le silence
Écrit par ELLE.CI
Publié le 27 novembre 2019 à 19h18

Stop aux violences conjugales

En pleine campagne de lutte contre les violences faites aux femmes, la créatrice Béninoise de la marque Nanawax a brisé le silence en partageant son expérience. Comme pratiquement tous les soirs, Maureen Ayité, faisait un live sur Instagram, cette fois, la jeune créatrice à succès a décidé d’évoquer le sujet des violences faites aux femmes. Au cours de son intervention suivie par des milliers d’internautes, elle a révélé comment des personnes de son entourage, ainsi qu'elle-même ont été victimes d'abus physiques.  

C’était mon ex, mais on avait décidé de se revoir parce qu’on ressentait toujours des sentiments. Nous sommes partis chez lui ce soir-là. Pendant la nuit, je me suis réveillée, j’ai vu qu’il avait quitté le lit. 

Mon téléphone, qui était en charge, ne l’était plus, il avait mon téléphone entre ses mains, il lisait un message qu’un prétendant m’avait envoyé dans lequel il parlait de se mettre avec moi. Je lui ai demandé pourquoi il avait son téléphone, il a commencé à me demander des comptes. Nous avons commencé violemment jusqu'à ce qu’il m’envoie une première gifle, ensuite une deuxième. Puis, il nous a enfermé dans sa chambre (...) il m’a brutalisé une dizaine de minutes. J’ai dû crier à l'aide pour y échapper. Sa sœur, qui nous a entendue  est venue lui demander d’ouvrir la porte. Elle a dû insister avant qu’il ne s'exécute. C’est ainsi que je suis rentrée chez moi”. 

Voici le récit résumé de la violence dont elle a été victime. Elle a continué le live, en invitant d’autres femmes à partager avec elle, leurs histoires et à trouver ensemble des solutions pour dénoncer ces actes odieux qui restent bien souvent impunis. 

LIRE AUSSI >> Slick Woods, la mannequin et filleule de Rihanna atteinte d’un cancer en phase 3