Le chanteur Pharrell Williams menace Donald Trump

Pharrell Williams n’est pas happy

Le chanteur Pharrell Williams menace Donald Trump

© DR

Écrit par ELLE.CI
Publié le 31 octobre 2018 à 18h48

Pharrell Williams n’est pas happy

Pharrell William, veut régler ses comptes avec le président des Etats-Unis. Le producteur, chanteur, créateur est très en colère contre Donald Trump pour avoir utilisé le titre « Happy » juste après la tuerie de Pittsburgh.

Il a demandé par le biais de son avocat à Donald Trump de ne plus jamais passer sa chanson « Happy » lors de ses meetings. La chanson « Happy » (heureux, ndlr) a été diffusée juste après la terrible tuerie antisémite qui a eu lieu à Pittsburgh : 11 personnes sont décédées dans une synagogue. « La tragédie infligée à notre pays samedi n’a rien d’heureuse, et aucune permission n’a été accordée pour l’utilisation de cette chanson », a-t-il notamment assuré dans une lettre publiée aussi sur Twitter.

Légalement, le Président des États-Unis a le droit de se servir à sa guise de la production artistique de ses concitoyens. Le droit américain donne la possibilité pour l’artiste que sa musique ne soit pas utilisée dans le cadre d’une campagne. « la campagne a laissé entendre de manière erronée que l’artiste […] soutient le candidat ».

LIRE AUSSI >>  Off-white, la marque du designer ghanéen devient la plus populaire au monde