Netflix accusé d'encourager la prostitution

Avertissement

Netflix accusé d'encourager la prostitution

"Baby" la nouvelle série italienne de Netflix

David DOLEGBE
Écrit par David DOLEGBE
Publié le 07 décembre 2018 à 14h30

Avertissement

Ce n’est pas une situation inédite pour Netflix. La plateforme cinématographique en ligne fait une fois de plus scandale à cause des choix de ses programmes. La première fois, c’était lors de la sortie de 13 reasons why, une production mettant en scène une adolescente qui s’est suicidée et qui a relaté son geste dans un enregistrement. La plateforme crée la polémique avec les premiers épisodes de la nouvelle série italienne “Baby”

Baby la série contestée tirée d’une histoire vraie

Créée par Antonio Le Fosse, Giacomo Mazzariol, Marco Raspanti, Romolo Re Salvador et Eleonora Trucchi, cette nouvelle série italienne raconte le quotidien d’ adolescentes, jeunes, belles et riches, se convertissent dans la prostitution par ennui. Chiara et Ludovica (les actrices principales) viennent de milieux privilégiés.

Élevées à Rome par des parents riches, elles fréquentent un lycée privé et ne manquent de rien. Étonnamment, elles commencent à fréquenter les boites de nuits et décideront d’obtenir de l’argent en échange de faveurs sexuelles. Une intrigue inspirée d'une histoire vraie, connue sous le nom du scandale de Baby Squillo qui a secoué l'Italie entre 2013 et 2014.  

Netflix dans le collimateur d’une organisation de défense de droits de l’homme

téléchargement

A peine sortie la série “Baby” a été pointée de doigts par l’organisation The National Center on Sexual Exploitation. Le groupe de pression américain explique qu’il s’agit de raconter la vie "d’un groupe d’adolescentes qui va découvrir la prostitution, ce milieu servant à rendre glamour une histoire de passage à l’âge adulte". Il ajoute que dans la vraie vie, cette affaire qui a fait scandale en Italie a vu "la mère de l’une des adolescentes arrêtée pour trafic sexuel". Et que les personnes impliquées avaient entre 14 et 15 ans. Pour cette organisation, Netflix encourage la prostitution et met avant sa politique de recherche de profit au détriment des victimes de trafic sexuel.

L'interrogation qui se pose au sein de la rédaction, est de savoir si adapter les histoires vraies mettant en scène des situations sombres d’adolescents est un choix stratégique de Netflix pour avoir de l’audience ou pour éveiller les conscience sur ces fléaux. Pour le moment, aucune réponse du géant américain.

Dans tous les cas “Baby” est sur les écrans depuis le 30 Novembre 2018 et la première saison a fait fureur. Les fans attendent d’ailleurs, la sortie de la seconde saison.

LIRE AUSSI >>Coura Diop, parcours d'un renouveau créatif