Zaouli : ce masque traditionnel dans un corps de femme

Une femme se cache derrière le Zaouli

Zaouli : ce masque traditionnel dans un corps de femme

©dr

David DOLEGBE
Écrit par David DOLEGBE
Publié le 24 août 2018 à 16h54

Une femme se cache derrière le Zaouli

Vous n’avez qu’à regarder la face du Zaouli pour remarquer sa forte ressemblance avec le visage d’une femme. C’est d’ailleurs un masque qui rend hommage à la Femme, et pourtant il ne peut pas être porté par des femmes, car la tradition impose que ce masque soit  uniquement mis par des hommes. Découverte et panorama d’un masque depuis peu sur la liste des patrimoines immatériels de l’Unesco.

La jeune fille est revenue à la vie

Déjà il faut savoir que l’appellation « Zaouli » fait référence aussi à une danse traditionnelle qui accompagne la prestation de ce masque à la place publique du village et lors des évènements. Si le Zaouli, né dans les années 50, est fortement associé à la culture et aux rôles de la femme dans la société Gouro en particulier et ivoirienne en général. Et ce, à cause de l’origine même de ce masque.

Plusieurs légendes aussi différentes les unes des autres racontent l’origine de ce masque. La plus plausible est celle qui indique qu’il a été inspiré de la beauté exceptionnelle d’une jeune fille du nom de « Djela Lou Zaouli », fille de Zaoulé.

L’histoire nous apprend que la jeune fille dont la beauté faisait rêver tout le village mourut très tôt au grand désarroi de sa famille. Son mari qui était très affligé par cette situation décida de faire renaître sa dulcinée de son art. Comme il était un grand sculpteur, ce dernier l’a donc matérialisée avec le bois. L’œuvre a tellement été réussie que les gens avaient l’impression de voir Djela Lou Zaouli revenir à la vie.

Symbole de la beauté féminine

1381822_911739212193653_1044632311823313716_n

Le masque Zaouli ©dr

Pour confectionner le Zaouli, tout se trouve dans la finesse. Cela résulte d’une sculpture très élaborée. Généralement en Afrique, un masque a le visage d’un humain ou d’un animal. Mais, le Zaouli est un assemblage de ces deux aspects. C’est un visage humain surmonté de figurines d’animaux. Il se caractérise par la finesse de ses traits et sa jovialité.

Partout, dans les grands évènements au village comme en ville, le Zaouli a un moment qui lui est consacré. Zaouli possède une fonction esthétique. Porteur de l’identité culturelle et de ses détenteurs, il contribue également à la préservation des us et coutumes, favorise l’intégration et la cohésion sociale, et incarne la beauté de la vraie femme ivoirienne. Celle à l’image de Djela Lou Zaouli.

Aujourd’hui l’influence du Zaouli persiste, encore plus lorsque le masque a fait son entrée dans la liste des patrimoines culturels immatériels de l’UNESCO depuis Décembre 2017. Il continue cependant d’inspirer des créations des personnes de la mode comme Loza Maleombho qui a rendu hommage à ce grand masque dans l’une de ses collections.

Lire aussi >> LE LABEL "I AM ISIGO" DÉBARQUE À ABIDJAN