Qui sont les femmes qui défendent les couleurs de la Côte d'Ivoire au Fespaco 2019

Les ivoiriennes à Ouaga

Qui sont les femmes qui défendent les couleurs de la Côte d'Ivoire au Fespaco 2019
David DOLEGBE
Écrit par David DOLEGBE
Publié le 01 mars 2019 à 19h05

Les ivoiriennes à Ouaga

La Côte d’Ivoire au Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (Fespaco), ce sont en tout 16 films, 32 projections dans 7 salles à travers Ouaga, soit au moins 975 minutes de visionnage. Une belle présence de la sphère babiwood même si nous déplorons le peu de femmes sous le feux des projecteurs à l’occasion de ce cinquantenaire. Cependant, quelques-unes d’entre nous représentent fièrement la Côte d’Ivoire. Comme vous le savez déjà, Emma Lohoues fait partie du jury de ces 26 éditions du Fespaco. En plus de celle-ci, nous remarquons la présence d’Eva Amani qui pour ses débuts dans le cinéma est honorée par une nomination avec la série télé ''Les coups de la vie'' de Marcel Guikou Alain.

a95ab037-6ca5-4890-897f-db011f4b7f56

Les réalisatrices ivoiriennes quant à elles sont représentées par Sita Silué avec son film “Energie, Défi de survie à Nanagoun” qui défend les couleurs du pays dans la catégorie court série. Elle fera ce combat aux côtés de Evelyne Juhen, la productrice du seul film ivoirien en lice pour l'etalon d’or du Yennenga : Résolution, et dans lequel elle est actrice principale. Cette dernière est déjà connue de la scène cinématographique ivoirienne pour avoir co-produit “Kamissa”, qui avait obtenu un succès médiatique et un bon accueil des cinéphiles ivoiriens. Le sacre espéré à Ouagadougou lui permettrait de clore en beauté une saison consacrée à l’émancipation de la femme, notamment africaine.

1551340297Réso

Evelyne Juhen, à l'affiche de Résolution, en lice pour l'Etalon d'or de Yennenga

Nous n’oublions pas aussi la comédienne ivoirienne Salimata Kamaté qui était l’une des actrices et grandes vedettes les plus attendues sur le tapis rouge des Celebrities Days,  une soirée gala organisée en marge des projections et qui met à l’honneur les stars du cinéma africain. A cette soirée, était aussi présente Akissi Delta, qui ne manque pas d’occasions pour présenter la nouvelle saison de la série “Ma grande famille”.

Salimata-Kamaté-3

De façon générale, les femmes sont moins présentes dans les nominations au Fespaco. Cinquante ans de festival et pas une seule femme lauréate de l’Etalon d’or de Yennenga. Un constat qui a créé une vrai déferlante chez les professionnelles africaines de l’audiovisuel qui s’insurgent contre cette discrimination. A chaque édition, nous espérons voir une plus forte présence des femmes qui ont beaucoup à apporter au développement du secteur cinématographique en Afrique.

LIRE AUSSI >>  L'actrice Ivoirienne Emma Lohoues choisie comme membre du jury au Fespaco