Les grandes figures féminines du cinéma ivoirien

Les femmes du 7ème art ivoirien

Les grandes figures féminines du cinéma ivoirien
David DOLEGBE
Écrit par David DOLEGBE
Publié le 16 mars 2019 à 11h55

Les femmes du 7ème art ivoirien

Le cinéma en Côte d’Ivoire a connu des beaux jours, et ce, grâce à des femmes qui se sont bien illustrées avec un jeu d’acteur cohérent et plutôt réussi. Des films d’Henri aux productions plus récentes dans lesquelles elles s’investissent même dans la réalisation, les ont toujours eu un rôle assez important dans l’évolution du cinéma en Côte d’Ivoire.

Marquons une pause à l’occasion de ce mois d’hommage à la femme et faisons un clin d’oeil aux 10 femmes qui représentent  le cinéma en Côte d’Ivoire mais aussi à l’étranger.

La rédaction vous assure que cette liste n’est pas exhaustive, mais elle n’a pas manqué les noms des visages féminins les plus illustres du cinéma ivoirien.

Adrienne Koutouan

Adrienne Koutouan, c’est l’héroïne la plus populaire de l’émission FAUT PAS FACHER et cela fait 30 années qu’elle fait les beaux jours de l’écran en Côte d’Ivoire. Elle entend le célébrer majestueusement le 30 mars prochain au Palais de la culture d’Abidjan, lors d’un concert pour célébrer ce trentenaire. Adrienne Koutouan est l’une des première comédiennes ivoiriennes et sa notoriété s’est plus accrue avec la série ‘’Ma famille’’, les films tels que ‘’Caramel’’, ‘’Faut pas fâcher ‘’, ’’Quand les éléphants se battent’’, ‘’ Wariko’’, ‘’ Sida dans la cité 1 et 2’’... Elle est aussi mère de deux enfants.

Akissi Delta

Petits boulots, puis femme de ménage, danseuse, modèle pour des magazines, et aujourd’hui dans le cinéma. Voici quelques descriptions du parcours d’Akissi Delta, une réalisatrice vedette qui cartonne en ce moment avec la nouvelle saison de sa série culte MA FAMILLE, devenue MA GRANDE FAMILLE. Malgré qu’elle ne soit pas allée à l’école, Akissi Delphine Loukou à l’état civil est une dame intelligente, qui s’exprime bien et qui n’a pas le cinéma comme seule passion. Elle confectionne aussi des vêtements.

Nastou Traoré

Après un long moment d’absence Nastou a fait un retour sur scène en 2018 avec ‘’Allô Ma Copineuse”. Ces séries de capsules, mettant en scène Nastou en pleine conversation téléphonique avec une de ses copines autour de nombreux sujets d’actualités. Sinon, c’est une grande figure féminine du cinéma ivoirien pour avoir joué des rôles dans les productions d’Henri Duparc, d’Akissi Delta et Gohou Michel. Elle est bien connue du cinéma ivoirien et de son public.

Hanny Tchelley

Après avoir brillé dans des films tels que “Bal Poussière”, “Visage de femmes”, “Tanoe des Lagunes”, Hanny Tchelley co-produit en 1996 la série “SIDA dans la cité” Cette production a un succès incroyable à l’époque Elle a aussi produit “Vie de femmes”, un film documentaire traitant de la condition des femmes et figurant parmi ses chefs d’oeuvre en tant que réalisatrice. Hanny Tchelley Etibou est par ailleurs l’initiatrice du Festival International du Court Métrage d’Abidjan (FICA).

Djuedjuessi

Bien longtemps resté fidèle à des rôles maternels, Eugénie Ouattara ou Djuedjuessi pour les téléspectateurs, a tenu d’importants rôles, notamment dans l’émission satirique “Qui fait ça ?”, « Quoi de neuf » ou « Dr Boris ». C’est l’un des grands visages du cinéma en Côte d’Ivoire avec une carrière d’actrice qu’elle a assuré avec brio et de réalisatrice qui l’a conduit à la réalisation de la la série plébiscitée, “NAFI”.

Prisca Marceleney

Prisca Marceleney est l’une des plus belles comédiennes ivoiriennes. Le cinéma ivoirien n’oubliera jamais le rôle principal tenu dans “Caramel” réalisé par Henri Duparc. Ce film l’a rendu célèbre et depuis, elle est devenue une figure connue du cinéma ivoirien et s’est lancée dans la production avec “La villa d’à côté”, et  “L’amour en bonus” sorti en 2014. Aujourd’hui, elle continue de produire des réalisations et vit entre Abidjan et Paris.

Marie-Christine Beugré

Auparavant présentatrice vedette de l’émission météo sur la chaîne nationale, Marie-Christine Beugré a fait une grande enjambée dans le cinéma où elle s’est bien illustrée.

Emma Lohoues

C’est l’étoile montante du cinéma ivoirien. L’actrice ivoirienne présente au Burkina Faso récemment où elle était jury du cinquantenaire du Fespaco, est l’une des comédiennes les plus titrées. Emma Lohoues a obtenu le Prix de la Meilleure Comédienne au Festival International du Film de Khouribga 2011 au Maroc et le Prix de la Meilleure Actrice au 20ème China Golden Rooster & Hundred Flowers Film Festival 2011 à Hefei en Chine.

Khady Touré

S'il y a bien un nom qui fait bouger l'industrie du cinéma ivoirien en ce moment c'est Kadhy Touré. Actrice, productrice, scénariste et même réalisatrice, Kadhy Touré s'est bien installée dans le monde du cinéma pourtant hostile à la gente féminine. Aujourd'hui, son nom ne passe pas inaperçu et elle est considérée comme une figure emblématique de cette nouvelle vague de cinéastes ivoiriens

Aurélie Eliam

C’est une belle femme, jeune, discrète, peu bavarde et une carrière déjà riche dans la sphère cinématographique ivoirienne. Elle a été révélée par les séries télévisées “Dr Boris” et “Brouteurs.com”. Récemment, elle a participé au tournage de “Brouteurs.com 3” avant de faire quelques apparitions dans “Le Parlement du rire”. Aurélie Eliam a tout pour plaire et son avenir dans le cinéma s’annonce des plus prometteurs.

LIRE AUSSI >>  Femmes d’Afrique en Action : Un programme pour vous inspirer !