Lecture : Que retenir des accords toltèques de Don Miguel Ruiz ?

Devenez la meilleure version de vous même! 

Lecture : Que retenir des accords toltèques de Don Miguel Ruiz ?
Aurélie Kouman
Écrit par Aurélie Kouman
Publié le 28 mai 2019 à 10h30

Devenez la meilleure version de vous même! 

Best-seller dès sa sortie en librairie avec près de 4 millions d’exemplaires vendus, l’oeuvre des Quatre Accords toltèques de Don Miguel Ruiz fait partie des incontournables lorsqu’il s’agit de développement personnel. Toujours d’actualités, ces leçons tirées de la civilisation méso-américaine amènent à l’ouverture d’esprit et à l’émancipation spirituelle. Parole impeccable, libération face à ses peurs intérieures, ou encore pouvoir de l’intention… que d’enseignements exposés par Don Miguel Ruiz dans son ouvrage Les Quatre Accords Toltèques. C’est en allant puiser dans la culture chaman d’Amérique centrale et du Sud que l’auteur et enseignant mexicain nous entraine dans sa « Voie de la Liberté Personnelle », et rend son oeuvre intemporelle par ses réflexions existentielles. Petit récapitulatif de ce qu’il faut en retenir.

« Que votre parole soit impeccable » 

Considérée par l’auteur comme « pouvoir créateur », la parole représente la capacité des individus à pouvoir créer les évènements de leurs vies. En effet, Don Miguel Ruiz expose le fait que la communication est le moyen de refléter l’âme ou l’état d’esprit. Cet accord encourage donc à manier et maîtriser sa langue, car comme une lame à double tranchant, celle-ci peut créer les rêves les plus beaux ou tout détruire. Il ne s’agit donc pas obligatoirement de changer son registre de langage, mais plutôt de rendre son expression plus lumineuse vis-à-vis de ce qui nous entoure. Exprimer sa positivité ou son amour de soi dans ces interactions quotidiennes permet par exemple, de faire de sa parole une source d’énergie positive.

« Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle » 

« Vous n’êtes aucunement responsables de ce que les autres font. Chacun vit dans son propre rêve, dans sa propre tête, chacun est dans un monde totalement différent de celui dans lequel vous vivez ». Ainsi, savoir se libérer des circonstances et opinions est un défi nécessaire pour tendre vers la liberté. S’impliquer émotionnellement de façon systématique résulterait, d’après l’accord, à se programmer à une souffrance inutile. La solution serait alors de prendre de la distance. Ce que disent ou font les autres n’est aucunement de votre faute ou de votre ressort. Comprendre cela permet d’être immunisé.es contre toutes formes de négativité ou d’attaques extérieures. 

« Ne faites pas de suppositions » 

Supposer correspond à faire des hypothèses sans arrêt, et de ce fait, croire quelque chose sans en être sûr.es. De nombreuses situations pénibles sont issues de suppositions qui n’ont pas lieu d’être. Pour Don Miguel Ruiz, la meilleure façon d’éviter les incompréhensions réside tout simplement dans l’action de poser des questions. En effet, vérifier que nos communications sont claires, sans ambiguïtés, permet de ne pas se laisser aller à des interprétations pouvant être influencées par nos émotions. Avoir le courage de demander et de s’exprimer serait alors un gain de temps et d’énergie considérable. 

« Faites toujours de votre mieux » 

« C’est dans l’action que vous serez intensément heureux. Lorsque vous faites toujours de votre mieux, vous passez à l’action. Faire de votre mieux signifie que vous en avez envie, et non que vous êtes dans l’attente d’une récompense ». Indépendamment de l’action, faire de son mieux amène à l’amour et à l’acceptation de soi. L’accord enseigne que la paix intérieure est souvent le résultat d’investissement personnel. En effet, comme pour certifier l’expression « le plus important n’est pas de faire quelque chose, mais de le faire bien », Don Miguel Ruiz amène à réfléchir sur la question du « mieux ». Faire de son mieux, correspondrait ainsi, non pas à en faire trop, mais à faire le nécessaire. Nul besoin de s’épuiser à la tâche, il suffit de la faire correctement et avec la bonne énergie. Être satisfait de ses décisions et être fier.es de ce que l’on accomplit est souvent la première brique pour construire une vie en harmonie avec soi-même et les autres.