Le concours Miss Côte d'Ivoire 2018 est officiellement lancé

l’excellence et la beauté

Le concours Miss Côte d'Ivoire 2018 est officiellement lancé

© DR

Lafalaise Dion
Écrit par Lafalaise Dion
Publié le 30 janvier 2018 à 22h36

l’excellence et la beauté

C’est parti pour la 23e édition du concours de la célébration de la beauté Ivoirienne. Autour d’une conférence de presse ce mardi 30 janvier au Novotel Hotel sis au plateau, le Comici a lancé la nouvelle édition de Miss Côte d’Ivoire en présence de Siandou Fofana, le ministre du tourisme. Excellence, beauté, émancipation, valorisation culturelle, éducation, santé, environnement sont les couleurs qui survoleront le concours de Miss Côte d'Ivoire 2018. C’est aux environs de 17 heures, dès l’arrivée du ministre Siandou Fofana que la cérémonie prend son envol. Le premier intervenant n’est autre que le président du Comici, Monsieur Victor Yapobi. Toujours avec le même humour des dernières années qu’il entame son propos. Il prévient d’entrée de jeu qu’il ne fera pas de discours, il se contentera de relever les points essentiels qui sont : 

La longévité du concours

 “ Cette longévité, nous la devons à beaucoup de facteurs comme la solidité du comité national d’organisation. Je tiens à féliciter mes frères, cousins, oncles, amis qui font partie de ce comité. Nous avons œuvré et regardé dans la même direction depuis 23 ans ”, a-t-il affirmé. Après avoir salué son comité d’organisation, il s’est tourné vers les présidents régionaux pour leur implication au cours des présélections.  

Le bilan

 C’est Thierry Coffie, le secrétaire général du Comici qui a eu la charge de faire le bilan de l’édition précédente. Il a entamé son propos en donnant respectivement le bilan régional, le bilan national avant d'énoncer les innovations. 

Le bilan régional

  “Dans son ensemble, l’assemblée générale a noté une bonne organisation et une bonne réactivité, on peut retenir essentiellement un bon niveau général dans l’animation et une bonne remontée dans le comité de Yamoussoukro par apport à la sélection des candidates. Un léger déclin à Daoukro et une baisse de régime à Aboisso ainsi qu’à Gagnoa. Au niveau de la diaspora, le comité d'Italie a été félicité. La France n’avait pas été retenue l’année dernière, mais elle fera son retour”.     

Le bilan de la finale

  “ À l’unanimité, les présidents des comités ont salué une très belle finale en émettant des suggestions. On nous a fait le reproche de certains choix artistiques, au niveau de l'accès VVIP, on nous a reproché le coût excessif des tickets d’entrées.En réponse au choix artistique, nous avons expliqué que nous avons fait ce choix pour présenter une image de la Côte d’ Ivoire au niveau international parce que nous avions entamé une démarche au niveau du comité Miss France, il y a 4 ans pour présenter la Côte d'Ivoire pour héberger le concours Miss Monde. Il fait qu’on montre qu’on était ouvert à la pluralité culture. On aurait sûrement dû avertir qu’il y avait ce changement. D’habitude, on commençait par le passage traditionnel. On a pêché à ce niveau, et nous comptons nous rattraper” a expliqué Thierry Coffie.     

Les innovations

  À la suite, du bilan, les perspectives de la nouvelle année, toujours tenant le micro, il s’est prononcé sur cet aspect clé du concours.

 

La professionnalisation du mandat des miss

 “Comme nous avons commencé l’année dernière, nous allons professionnaliser le mandat des miss. Elles seront à l'œuvre sur le terrain pour la santé, l'éducation, l’environnement. Ce sont les trois grands axes que nous sommes en train de définir avec l’État de Côte d'Ivoire. Toutes les Miss devront porter un projet ".   

La distinction des régions

 Comme nous l’avions décidé l’année dernière, nous allons classer les régions et récompenser à la finale du concours celle dont les autorités ce sont le plus investies.  

Le Voyage offert au quinté

 En plus des lots habituellement offerts, “ la miss et ses quatre dauphines bénéficieront d'un voyage dans la ville Paris tout frais payé, organisé par Solibra et Corsair ”, a précisé Victor Yapobi.    

Le thème de l’année

  Eu égard de l’actualité de ces derniers mois, cette année, le thème retenu est celui de l’immigration clandestine. Le comici veut à travers ce sujet, sensibiliser la jeunesse sur les dangers liés à l'immigration clandestine. Pour cette nouvelle édition, ce sont 12 villes qui abriteront les présélections. La région de Divo absente l’année précédente, fait son grand retour, tandis que celle de Man se retire pour un an. Le top départ des présélections est donné par la ville de Daoukro le 10 février prochain. La finale se tiendra à Abidjan le 2 juin à Abidjan. 

Bonne chance à toutes” a dit le ministre pour clore la cérémonie.     

LIRE AUSSI >>  Entretien avec Maguy Gbane Mandjalia, la couronne 2017