Le "Thiébou dieun" prochainement sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO

Le thiébou dieun dans la cours des grands

Le "Thiébou dieun" prochainement sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO
David DOLEGBE
Écrit par David DOLEGBE
Publié le 11 juin 2019 à 19h32

Le thiébou dieun dans la cours des grands

Tout comme l’Italie l’a fait avec sa célèbre Pizza, le Sénégal souhaite inscrire le “Thiebou dieun” sur la liste des patrimoines immatériels de l’UNESCO. A l’occasion, du festival de Jazz de Saint-louis, l’importance de cette initiative salutaire pour la culture sénégalaise a été révélé.

En effet, le “thiebou dieun” est un plat composé de riz, de poisson et des légumes. Aujourd’hui, la notoriété de ce menu a dépassée les frontières du pays d’origine car, on le retrouve dans plusieurs restaurants et ménages d’Afrique et d’occident.

tiep-bou-dieun

D’ailleurs, la commune de Saint-Louis a mentionné le Thiebou dieun comme un élément marquant de son identité culturelle et gastronomique. Cette ville qui figure sur la liste du patrimoine de l’humanité par L’UNESCO depuis 2000, espère une reconnaissance du “thiebou dieum” par l’UNESCO, ce qui renforcera le tourisme dans la région. Et le mythe de cette cité sera encore plus grande, celle qui a déjà deux parcs inscrits sur la liste du patrimoine mondial de L’UNESCO : le parc des oiseaux de Djoudj et le parc de langue de barbarie.

Pour l’écrivain Alpha Amadou Sy “Quand on dit Saint-Louis, on pense au pont Faidherbe, au génie tutélaire Mame Coumba Bang, à Gouye Sédelé, mais encore plus au thiébou dieun“ nous le raconte le site afropreneuriat. Néanmoins, il y a urgence et il faut que les procédures de reconnaissance se fassent le plus vite possible, car ce plat est retrouvé dans les assiettes du Nigéria et du Ghana sous l’appellation “Djolof rice”. L’inquiétude du Sénégal serait de voir sa propriété culturelle filer aux mains des anglophones.

LIRE AUSSI >> Aladdin 2 : J’y vais ou j’y vais pas ?