Le Reggae inscrit au patrimoine mondial de L’humanité

Une bonne nouvelle

Le Reggae inscrit au patrimoine mondial de L’humanité
David DOLEGBE
Écrit par David DOLEGBE
Publié le 30 novembre 2018 à 19h08

Une bonne nouvelle

C’est une grande fierté pour tous adeptes et mélomanes de reggae. Cette musique originaire de Jamaïque vient officiellement d’être inscrite sur la liste du Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco ce jeudi 29 novembre, comme le relate l’AFP. L’annonce a été faite depuis Port-Louis, capitale de l’Ile Maurice, où la délégation est réunie jusqu’à samedi.

De son côté, l’organisation qui a à sa charge la préservation de la culture mondiale, a par ailleurs tenu à saluer la contribution du reggae dans la prise de conscience internationale « sur les questions d’injustice, de résistance, d’amour et d’humanité ». Une initiative symbolique, puisque ce genre musical très célèbre rejoint une liste de quelques centaines de traditions culturelles, où se côtoient notamment la pizza napolitaine et certaines danses africaines comme le Zaouli du peuple Gouro de Côte d’Ivoire.

Cette récompense honorifique est plus que méritée pour le reggae, car ce style de musique a réussi à s’implanter rapidement aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, notamment grâce à sa philosophie singulière tirée du rastafarisme. Ne soyez pas étonnez, le reggae est indissociable du rastafarisme, mouvement e qui sacralise l’empereur éthiopien Haïlé Sélassié. On ne pourra cependant pas parler du reggae sans toutefois faire mention de Bob Marley et ses Wailers, figures les plus emblématiques du mouvement. Et n’oublions jamais que sans eux, on n’aurait jamais eu Alpha Blondy et Tiken Jah Fakoly en Côte d’Ivoire. Rien que pour ça, merci le reggae.