Interview d'Ambre Jarno, fondatrice de Maison Intègre

La valorisation des artisanats Ouest-Africains

Interview d'Ambre Jarno, fondatrice de Maison Intègre
Écrit par ELLE.CI
Publié le 17 avril 2018 à 11h50

La valorisation des artisanats Ouest-Africains

Ancienne commerciale chez Canal+, Ambre Jarno a vécu pendant 2 ans au Burkina Faso et depuis elle n'a plus jamais vraiment quitté ce pays. Elle a fondé Maison Intègre, « un clin d’œil aux pays des hommes Intègres », un projet à travers lequel Ambre Jarno fait découvrir le mobilier, la déco et des œuvres d’art Ouest-Africains.

Qu'est-ce qui a motivé votre départ de Canal + pour créer Maison Intègre ?

Mon expérience chez CANAL+ Afrique a été très formatrice et m’a offert l’opportunité de travailler plus de 4 ans avec le continent Africain. Maison Intègre s’est imposé naturellement comme une suite évidente et j’ai alors décidé de me consacrer à 100% à ce projet.

On imagine que le nom Maison Intègre vient du Burkina Faso, littéralement « Pays des hommes intègres ». D'où vient votre attachement particulier au Burkina Faso ?

Le nom Maison Intègre est un hommage et un clin d’œil aux pays des hommes Intègres. J’ai eu la chance d’y vivre 2 ans et c’est pendant cette période que j’ai commencé à tisser des liens avec des artisans et des antiquaires. Mon attachement à ce pays est très fort, j’aime son authenticité. J’ai eu envie de partager les objets et les formes dont la beauté m’a touché. Par Maison Intègre j’ai aussi voulu parler d’intégration. Intégrer l’art et l’artisanat d’Afrique de l’Ouest dans la maison pour créer des passerelles culturelles.

Quel est l’aspect que vous préférez dans votre métier ?

Sélectionner des pièces uniques auprès des antiquaires, apprendre l’histoire des objets, des ethnies, observer une belle patine. J’aime aussi être au contact des designers, des artisans et de les voir développer ensemble nos créations. Maison Intègre est un projet collaboratif ! Je suis toujours émerveillée par leur capacité à relever de nouveaux défis créatifs. Nous tenons à maintenir et développer avec nos artisans des techniques traditionnelles associées à des formes contemporaines.

Quelles sont les matières, tissus et objets que vous privilégiez dans l'offre de Maison Intègre ?

Maison Intègre est chercheur et créateur de pièces uniques en Afrique de l’Ouest. Nous sélectionnons des objets et nous commençons aussi à en éditer en série limitée et sur commande. Cette partie édition est encore très confidentielle puisque notre première collection est exclusivement visible dans notre appartement showroom sur rendez-vous. Nous travaillons en ce moment à la rendre accessible sur maisonintegre.com

ambre-jarno-maison-intègre-showroom

Comment réagit votre clientèle quand elle découvre la diversité de l'artisanat africain dans l'offre de Maison Intègre ?

Nos clients sont très curieux et passionnés par l'environnement historique des objets qu’ils acquièrent. Ils ne cherchent pas que des objets, ils cherchent aussi une histoire. Les visites du showroom sont souvent l’occasion de présenter des pièces vers lesquelles ils ne seraient pas allés instinctivement et à éveiller leur curiosité. Ce contact direct avec nos pièces uniques permet au visiteur de renforcer son choix initial et de s’approprier un objet.

maison-Intègre

Depuis le lancement de Maison Intègre, parvenez-vous à développer une clientèle en Afrique ?

Nous y travaillons mais ce n’est pas encore significatif. Nous proposons une activité de conseil pour les professionnels qui souhaitent décorer des hôtels, villas ou même des bureaux. C’est plus ce volet corporate qui tend à se développer en Afrique. Pour le moment nous sommes concentrés sur le marché français et européen mais nous aimerions beaucoup nous impliquer davantage sur le continent africain. Cela aurait du sens et serait dans l’ordre des choses.

Comment est-ce que vous allez chercher les artisans et quelles sont les conditions qu’ils doivent remplir ?

Ce sont des rencontres qui en génèrent d’autres, c’est aussi souvent du bouche à oreille. Il n’y a pas de conditions particulières. Le plus important c’est l’envie de travailler ensemble et le sérieux dans la conduite du projet. Aujourd’hui, nous ne collaborons qu’avec des artisans Burkinabé mais demain, nous aimerions nous tourner vers d’autres pays.

Vous développez actuellement des objets avec des artisans à Ouagadougou. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce projet ?

Depuis plusieurs mois nous avons réalisé une collection d’objets et de meubles en Bronze. Des lampes, avec l’intégration de matériaux recyclés un tabouret, un plat, et des bougeoirs.C’est une collaboration entre les designers Charlotte Thon, Marc Boinet, Pia Chevalier, et plusieurs groupes de bronziers Burkinabé. Cette première collection sera présentée prochainement au public.

collection-bronze-2018-maison-intègre

L'artisanat africain se mêle de plus en plus au design contemporain. Comment expliquez-vous ce mouvement, cette tendance ?

Il y a tellement de diversité et de richesses sur ce continent de 54 pays que le terme artisanat africain est un peu trop générique. Mais effectivement nous observons un intérêt croissant et de belles initiatives fleurissent chaque jour. C’est super de voir autant de beaux projets émerger !

LIRE AUSSI >> Edun lance une collection aux couleurs de l'artisanat Ivoirien

LIRE AUSSI >> Afrikrea : Le "Etsy" qui valorise l'artisanat africain