Au Bénin, Cornélia Glele promeut un cinéma au service des femmes

Écran Bénin

Au Bénin, Cornélia Glele promeut un cinéma au service des femmes
David DOLEGBE
Écrit par David DOLEGBE
Publié le 28 août 2019 à 18h22

Écran Bénin

D’un blog à un festival autour du cinéma, les initiatives ne manquent pas à Cornélia Glele, jeune réalisatrice béninoise de 22 ans. Elle vient de lancer un nouveau projet qui est le festival international des films de femmes de Cotonou. On peut facilement dire, que le public attendait de pied ferme cet évènement qui donne encore plus de crédit au cinéma africain. A peine la communication lancée que l’engouement est déjà fort sur les réseaux sociaux. La jeune femme reçoit déjà de nombreux commentaires sur la page officielle encourageant son initiative.

0508c866-9e03-47f0-9c8e-50bb364f5a5c

En effet, Cornélia souhaite étendre et augmenter l’impact des actions qu’elle mène dans le secteur du cinéma. L’idéal serait de donner une forte visibilité aux productions féminines, et que celles-ci participent au combat des femmes dans la société.

FIFF

Il y a un an, elle expliquait à Irawotalents.com les objectifs de ce festival qui se veut une grande rencontre des actrices, productrices et réalisatrices africaines.

“Cet événement va permettre de booster le cinéma féminin au Bénin parce que très peu de femmes béninoises s’engagent dans le cinéma, il va aussi  permettre aux autres cinéastes du monde d’entendre parler du Bénin et pour certains d’y être pendant quelques jours.”

Un aurore pour les femmes africaines dans le cinéma 

Des grands noms du continent sont attendus à Cotonou pour cette grande messe du cinéma africain, dont Malu Van Leeuwen, Rufin Mbou Mikina, Christiane Chabi Kao, Claire Diao, Aïcha Macky. Cependant, c’est Akissi Delta, réalisatrice et productrice qui sera la marraine de cette édition 2019. Le festival a porté son choix sur l’ivoirienne du fait, de son combat, son parcours et son implication en tant que femme et aussi en tant que cinéaste. Elle a porté loin le cinéma ivoirien à travers la série Ma Famille qu’elle a produite.

FIFF Cotonou - visuel de communication - piste 1 -1

Plusieurs activités vont meubler cette première édition du FIFF. Outre les projections de films de femmes cinéastes, les participants auront droit entre autres, à des masterclass, des cérémonies de remise de prix et de récompenses, ainsi qu’un atelier de jeu d’acteur. 

Visiter le Bénin pourrait-être également un joli prétexte pour faire le déplacement à l’occasion de ce festival. L’occasion vous est donnée de découvrir Ouidah, la ville historique du Bénin avec, la porte du non-retour, la route des esclaves, le temple des pythons, la basilique, le musée ZINSOU, les maisons coloniales et les meilleures attractions touristiques qui représentent fièrement l’ancien Dahomey.

ouidah_porte_non_retour_benin-592x296-1491927734

LIRE AUSSI >> Les influenceurs et blogueurs qui font découvrir le Benin sur Instagram