6 femmes qui hissent haut le drapeau de la musique sénégalaise

Les lionnes chanteuses

6 femmes qui hissent haut le drapeau de la musique sénégalaise
David DOLEGBE
Écrit par David DOLEGBE
Publié le 23 juillet 2019 à 19h19

Les lionnes chanteuses

La rédaction vous invite aujourd’hui à rendre visite à une scène musicale voisine : celle du Sénégal, en pleine effervescence et surtout attaché à son patrimoine culturel. Peu citée lorsqu’est évoquée la résurgence musicale féminine africaine, le pays du lion de la teranga ne manque pourtant pas d’innovation, portée par des chanteuses et rappeuses aussi percutantes qu’inspirantes. La preuve par six.

Abiba

Abiba

C’est l’avenir de la musique sénégalaise. A peine 18 ans Abiba est déjà l’une des références de la musique contemporaine de son pays. Si jeune et déjà une collaboration avec Sidiki Diabaté. Talent précoce, maturité et force de caractère, Abiba a déjà tout pour devenir une grande chanteuse internationale, elle qui utilise majoritairement l’anglais pour interpréter ses morceaux.

Marema

Marema-Ngor-ip

Après avoir multiplié ses expériences musicales aux côtés de Viviane N’Dour, Idrissa Diop, Sidy Samb et Didier Awadi, Maréma se lance dans une carrière solo qui finit par être un succès. Cette chanteuse qui s'inscrit dans le courant folk sénégalais, bien loin du mbalax ambiant a été sacrée prix Découvertes RFI en 2014.

Moona

Moona

Moona rappe depuis une quinzaine d’années, elle a rapporté une médaille d’argent lors des derniers jeux de la francophonie à Abidjan en 2017. Engagé avec une langue qui se laisse pas corrompre Moona était d’ailleurs absente depuis un bon moment. Elle refait surface sous la coupole de Sony music Côte d’Ivoire, décidé à récupérer son public abandonné, après son premier album « mort né » en 2009.

Queen Biz

Elle aimait imitée Laureen Hills lorsqu’elle était adolescente, aujourd’hui ce rêve est devenu une réalité pour Queen Biz qui se produit chaque week-end devant une foule de sénégalais, séduit par son polyvalence. Queen Biz chante en wolof, en français et en Anglais et sur plusieurs rythmes comme le rap, le r&b, le reggae, l'acoustique sans toutefois tourner le dos au mbalax national.

Viviane Chidid

Viviane-Chidid

Au Sénégal, c’est un nom très populaire qui s’exporte d’ailleurs dans le reste du monde. En effet, Viviane Chidid, a donné un nouveau souffle aux musiques sénégalaises urbaines avec son mélange de sonorités modernes et de mbalax, ce style rythmique typiquement sénégalais qui allie les percussions des instruments du sabar et du tam-tam. Elle joue également de son image glamour, résultat, c’est l’une des icônes de la musique sénégalaise.

Coumba Gawlo Seck

Coumba-Gawlo-Seck

La femme qui a le plus marquée la musique sénégalaise est sans discussion possible Coumba Gawlo Seck. Elle mène la cadence avec à son actif une dizaine d’albums qui ont fait le tour du monde. Elle est dépositaire d’un Kora Awards et plusieurs autres distinctions à la hauteurs de sa contribution au rayonnement de la musique sénégalaise et africaine en général. Coumba Gawlo Seck c’est aussi un engagement aux côtés des plus défavorisés. Elle a chanté pour la troupe les enfoirés et est marraine du haut commissariat des nations unis pour les réfugiés.

LIRE AUSSI >> Life Choice Awards : Life Magazine récompense les acteurs de la culture urbaine Ivoirienne