5 films d'Henri Duparc qui ont marqué les esprits

 Henri Duparc, l’immortel 

5 films d'Henri Duparc qui ont marqué les esprits
David DOLEGBE
Écrit par David DOLEGBE
Publié le 14 novembre 2018 à 13h51

 Henri Duparc, l’immortel 

Henri Duparc fait l’actualité à Abidjan, alors que le week-end dernier son film « Le 6ème doigt » était en projection lors de l’anniversaire de Culturiche. On découvre que le réalisateur disparu a à son actif quelques projections qui restent gravées dans les mémoires du cinéma ivoirien. Comme « Rue princesse » qui a connu un succès incroyable. Néanmoins, on retient que les films d’Henri Duparc marquent la naissance d’une « comédie à l’africaine ». Et ce, grâce à ces films que nous (re)découvrons ensemble.

Le sixième doigt

Vous aurez envie de regarder ce film une seconde fois tellement, il est original et comique. La réalisation a fait preuve d’un bon travail de contextualisation en plus du beau récit qu’elle fait de la société. Le film a été tourné en 1990, dans une atmosphère « pré-indépendance » où de retour de France après la deuxième guerre mondiale, Kouao attend son premier enfant tant désiré. Un événement heureux mais le bébé naît avec 6 doigts à chaque main et la tradition veut qu’il soit sacrifié.

45409171_1967355616690864_3666196479141216256_n

Abusuan

Abusuan raconte les tristes réalités que vivent certains cadres nommés à leur retour d’étude à l’étranger. Dans celui-ci, le jeune cadre nommé Directeur Général de l’architecture est confronté aux dures réalités quotidiennes de son pays. Sa visite dans son village avec sa famille est devenue une sorte de venue du messie pour les sauver des problèmes. Vous comprendrez !

abusuan-385631123-large

Caramel

Vous remarquerez une différence entre ce film et les autres productions d’Henri Duparc. La qualité de l’image est nettement plus moderne. C’est d’ailleurs le dernier film du réalisateur. Sorti en 2006, Caramel s’inspire de la légende de Mami Watta et illustre l'adage de devoir prendre au sérieux les conseils des anciens et les traditions. Ce film est devenu l’ambassadeur des productions d’Henri Duparc. Il a été projeté dans plusieurs festivals internationaux en hommage à son réalisateur, dont le FESPACO en 2007.

61Gm8KI5IPL._SL1092_

Aya

Aya est un joli cadeau laissé en 1986 comme héritage par Henri Duparc pour les plus jeunes. Dès 6 ou 7 ans, les enfants peuvent découvrir l’histoire de cette petite campagnarde qui part à la recherche de son amie française Caroline. Cette dernière est partie prématurément de Côte d’Ivoire pour retourner en France. Une histoire d’amitié pleine de tendresse pour les petits et les grands.

hqdefault

Bal poussière

C’est l’un des plus grands succès d’Henri Duparc. Une comédie indémodable qui vous fera passer un agréable moment devant votre écran. On a tous aimé la scène de l’affrontement des deux femmes sur la plage et la présence dans le casting de grands noms du cinéma. Vous pouvez vous procurez des CD de ces différentes productions avec la fondation Duparc.

l_bal-poussiere-de-henri-duparc

LIRE AUSSI >>  A Star is Born : c'est Beyoncé qui devait jouer le rôle de Lady Gaga