5 choses à savoir sur le film « Yao » d'Omar Sy

Qui est Yao ?

5 choses à savoir sur le film « Yao » d'Omar Sy
David DOLEGBE
Écrit par David DOLEGBE
Publié le 24 février 2019 à 12h54

Qui est Yao ?

Le nouveau film « Yao » a été co-produit par Omar Sy et Philippe Godeau. Pour le célèbre acteur français, c’est un poignant et vibrant retour à ses racines et à sa culture qu’il illustre au grand écran en compagnie du jeune Lionel Basse, un enfant du pays.

Après avoir assisté à une projection de cette production dans la salle du cinéma majestic, la rédaction vous dit en 5 points à quoi vous devrez vous attendre.

1. Un film autobiographique

L’histoire derrière le scénario de « Yao » est aussi proche de la vie l’acteur d’Omar Sy, qui revient sur la terre de ses ancêtres. Tout comme le personnage de cette production, le comédien français détient ses origines au Sénégal et tout comme lui, le retour au pays est un véritable retour aux sources.

2. Une histoire émouvante

DyuZNEQXQAAOQlN

Le film tourne autour d’un acteur renommé, un certain Seydou Tall qui vient faire la promotion de son nouveau à l’occasion d’une foire organisée à Dakar. Divorcé, il souhaite emmener son jeune fils découvrir la terre de ses ancêtres mais finira par faire le voyage seul. A son arrivé, il rencontre le jeune Yao qui est l’un de ses admirateurs et qui va lui faire vivre une aventure sur les routes de ce pays qu’il connaît à peine. Un vrai coup de cœur qui laisse tous les spectateurs dans l’émoi.

3. Omar Sy et l’attachement à sa terre natale 

Pour la réalisation de ce film, Omar Sy a sillonné le Sénégal pendant six ans, à la recherche du décor adéquat. Le tournage a eu lieu en 2018, précisément de février à mi-avril.

Tous les décors du film sont authentiques, que ce soit à Diofor, un village de la commune du Sine Saloum dans l'ouest ou à la capitale Dakar.

4. Lionnel Basse, la révélation

0430002

L'interprète sénégalais du jeune Yao n'avait encore jamais fait de cinéma. Pour ce rôle, près de 600 écoliers ont été auditionnés, d'après Le Parisien. Pour ce rôle, l'enjeu était double : l'enfant choisi devait non seulement être bon acteur, mais également supporter un tournage de plusieurs mois. Une mission qu'a su mener Lionel Louis Basse, originaire de Saint-Louis.

4. L'accueil au Cinéma Majestic à Abidjan

Au cinéma Majestic, l'accueil fut chaleureux. Nous imaginons que c’est à cause du titre du film qui a un certain rapprochement avec la culture ivoirienne. “Yao” a été très apprécié par les spectateurs à Abidjan. Nous l’avons constaté lors de la séance du 7 février dernier alors que la salle de projection était à son comble.

LIRE AUSSI >>  L'actrice Ivoirienne Emma Lohoues choisie comme membre du jury au Fespaco