Une bible sur l’histoire du Wax est disponible

Le wax de A à Z !

Une bible sur l’histoire du Wax est disponible

© ELLE.CI

Écrit par ELLE.CI
Publié le 20 mai 2019 à 18h28

Le wax de A à Z !

Bonne nouvelle pour les amoureux du textile Wax, votre bible est disponible.

Anne Grosfilley, Docteure en anthropologie spécialisée dans le textile et la mode en Afrique, vient de sortir l’ouvrage Wax. Un dictionnaire de, 500 tissus, à la fois carnet d’inspiration et bible sur l’histoire de la mode et du textile. Elle raconte l’histoire de chaque dessin et invite à comprendre comment des classiques des années 1920 et 1950 ont traversé le temps pour séduire aujourd’hui les urbains du monde entier.

L’ouvrage scindé en quatre chapitres, revient dans un premier temps sur les origines du wax et sur la première grande collection de tissus attribuée à l’Ecossais Ebenezer Brown Fleming, des créations au carrefour d’influences culturelles et à l’origine des premiers grands succès de cette matière.

S’ensuit une période courant de 1912 à 1970 où les manufactures de Suisse, des Pays-Bas et d’Angleterre produisent les principales étoffes en wax pour les marchés africains, puis l’âge d’or de 1970 à 1994 et l’émergence des Nana Benz, des femmes lancées dans le commerce transfrontalier de tissus entre le Ghana et le Togo. Une zone devenue la plaque tournante du commerce du wax, qui assure la distribution du tissu du Sénégal au Congo, en passant par la Côte d’Ivoire.

Le livre se poursuit sur deux autres périodes, celle de la fin des années 1990 jusqu’au début des années 2000, qui voit le Nigeria s’imposer comme le nouveau marché du wax et la Côte d’Ivoire lancer le « wax made in Africa ».

La dernière partie du livre évoque la nouvelle période, celle de 2004 à aujourd’hui, marquée par la fin des quotas d’exportations du textile et le déferlement de tissus fabriqués en Chine, en Inde et au Pakistan, provoquant la fermeture d'usines textiles en Afrique de l’Ouest. Une période sombre contrée par le succès grandissant du wax, l'émergence d'une nouvelle génération de designers et la résistance d'entreprises spécialisées, à l'image de l'historique maison néerlandaise Vlisco et de sa filiale Uniwax.

Source : Fashion Network

LIRE AUSSI >>  Interview de Pathé’O : les grandes lignes de sa collaboration avec Dior