Quand les créateurs de mode africains se font imiter

Copié-collé 

Quand les créateurs de mode africains se font imiter

© Tongoro Studio / © Imaxtree

jessica brou
Écrit par Jessica
Publié le 06 Septembre 2017 à 20h36

Copié-collé 

Dans les arts, la mode ou encore le divertissement, l'Afrique est une source d'inspiration mais parfois cette inspiration est "très poussée". Du titre "Soul Makossa" de Manu Dibango utilisé par Michael Jackson au "Golden Sounds" Zangalewa samplé par Shakira, la musique africaine a souvent été copiée sans que les artistes - la plupart du temps - n'aient la possibilité de se défendre contre le plagiat. Comme la musique, la mode n'y déroge pas. Plagiat ou inspiration (trop) poussée, voici les fois où les créateurs africains se sont fait copier.

La plus évidente : Tongoro et Saint Laurent

tongoro-saint-laurent-mburu-sac

Mars 2017. Sarah Diouf reçoit de son assistante une photo d'un sac du dernier défilé Saint Laurent automne-hiver 2017-2018 par Anthony Vaccarello. Rien d'anormal. Sauf que ce sac ressemble très fortement au sac Mburu du label Tongoro créé par Sarah Diouf. « Le sac MBURU est notre accessoire signature, il a été lancé avec notre première collection en mai 2016 » confiait-elle à Ebony. La créatrice de Tongoro étaye la symbolique derrière ce sac. « MBURU signifie "pain" en Wolof. Le nom du sac est inspiré de l'esprit résilient de la jeunesse dakaroise qui se lève chaque matin pour gagner son 'pain' [...] L'emploi des jeunes est un réel problème au Sénégal. Vous voyez tous ces jeunes dans la rue essayant de vendre tout ; ce n'est pas qu'ils ne pas instruits mais qu'il n'y a pas assez de travail. Pourtant, vous les voyez chaque matin, sourire, courir [...] parce que continuer, c'est se battre tant que vous êtes en vie.». Le sac Mburu incarne cette « capacité à rester debout et se battre » . « Votre sac est là où vous gardez votre argent et votre argent est ce qui vous permet de manger ».

Même si cet incident renforce l'idée qu'elle est « sur la bonne voie », Sarah Diouf fait entendre sa voix pour dénoncer cette réplique de son sac. Elle aurait également eu recours à une avocate.

 La coïncidence : Loza Maléombho et Chanel

loza-maleombho-chanel

Les Zebra et les Faro font partie des premières créations commercialisées de sa marque. Á mi-chemin entre les sandales en plastiques (méduses) surnommées Leke en Côte d'Ivoire et les spartiates des gladiateurs, ces modèles ont marqué les débuts de la marque Loza Maléombho. Même si les chaussures dans le style gladiateurs existent depuis toujours et que le thème du défilé croisière est la Grèce Antique, la ressemblance est frappante entre les spartiates de Loza Maléombho et les sandales aperçues au défilé Cruise 2018 de Chanel. La créatrice a elle-même noté les similitudes mais sans suite car ce n'est pas une réplique exacte. 

LIRE AUSSI >> Dolce & Gabbana lance le T-shirt de la controverse

Le copié-collé : Elie Kuame et Samsung

Un peu différent puisqu'il s'agit d'une photo de campagne mais imitation quand même. Samsung, le géant de l'électronique s'est fortement inspiré du travail du photographe Daniel Sery et d'Elie Kuame. Les similitudes sont très évidentes : mannequin androgyne, vêtements similaires, pose et attitude boyish....

Connaissez-vous d'autres cas similaires ? Réagissez sur le compte Twitter @ELLE_civ