Le Fima délocalisé au Maroc à cause des menaces terroristes

Le Fima à Dakhla

Le Fima délocalisé au Maroc à cause des menaces terroristes

© DR

Écrit par ELLE.CI
Publié le 08 novembre 2018 à 18h05

Le Fima à Dakhla

Le Fima ( Festival de Mode en Afrique)  fête ses 20 ans d'existence cette année. Et pour cette édition, la biennale de mode organisée par le créateur Alphadi se tiendra loin des rives du fleuve Niger, à Dakhla. Ce sont les pressions des islamistes qui ont conduit à cette décision.

Sa 10e édition, en 2015, avait été reportée à la veille de sa tenue par les autorités nigériennes qui redoutaient une attaque djihadiste dans la capitale. L'édition 2013 du Fima s'était déjà tenue sous haute surveillance avec la menace d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Sa délocalisation à Dakhla vise à soutenir le « processus d'intégration économique du Maroc en Afrique de l'Ouest » où « les industries culturelles occupent une place importante », a expliqué au cours d'une conférence de presse l'organisateur du festival, le créateur Alphadi, internationalement renommé. Il a également noté les efforts du royaume qui « accompagne » depuis son lancement en 1998 le Fima « dans son combat pour une Afrique positive ».

Quelque 30 000 visiteurs sont attendus à Dakhla pour le Fima, qui propose des regards croisés entre les créateurs africains et occidentaux.

Cette édition, qui marquera les 20 ans du festival, est placée sous le signe de « l'intégration africaine par le renforcement de la coopération Sud-Sud ».

LIRE AUSSI >>  Zara débarque en Côte d'Ivoire et au Sénégal