5 Questions à Awa Sanoko

Awa en 5 questions

5 Questions à Awa Sanoko

Gavin Kleinscchmidt

Lafalaise Dion
Écrit par Lafalaise Dion
Publié le 24 septembre 2017 à 00h51

Awa en 5 questions

 Awa Sanoko  reviendra t-elle un jour de son voyage en Afrique du Sud ? C’est la question qu’on se pose tous depuis le départ du mannequin ivoirien à Johannesburg où elle a pris part à sa première Fashion Week. Depuis lors, elle semble bien intégré aux côtés de ses nouveaux amis. Elle a d’ailleurs participé récemment à des castings et participé à des shootings photos.  

La rédaction a voulu en savoir davantage sur son séjour à travers 5 questions.

Awa Sanoko : je me retrouve à la Mercedes Benz Fashion Week   grâce à mon talent et aux efforts que j’ai pu fournir toutes ces années. J’ai bossé dur pour et cela m’a pris du temps.

2. Peux-tu décrire en quelques mots ta première expérience à la Fashion Week de Joburg ?

Awa S : Si je dois décrire cette expérience, en un mot je dirais “MAGIQUE” car cela faisait  partie d’un de mes projets et voilà que je l’ai réalisé.

3. Quels sont les moments qui t’ont marquée ?

Awa S : Sans hésiter, je dirais en premier la diversité culturelle des mannequins. Ensuite, le rythme de chaque défilé de mode. On pouvait faire 3 ou même 4 passages simultanément. C'était un fait nouveau pour moi ça et, oui j’ai adoré. (Rires)

4. Tu as récemment publié des photos de toi à des castings, as-tu intégré une agence ? Si oui, laquelle ? Comptes-tu t’y installer pour poursuivre ta carrière de mannequin ?

Awa S : Oui, je suis dans une agence du nom de Fusion Model Management (Cape town).

Concernant la question de mon installation définitive, je dirais “why not??” (rires).

 « J’attends juste le meilleur pour cette nouvelle aventure qui vient de frapper à ma porte. »

5. Un nouvel environnement, de nouveaux amis, un style de vie différent, une autre langue…. Quelles sont tes attentes pour cette nouvelle aventure ?

Awa S : Je m’y attendais. Quand on est appelé à poursuivre sa carrière en dehors de son pays d'origine, il faut se préparer à toutes les éventualités. Dans un pays comme l’Afrique du Sud, il faut absolument être bilingue. Être ouverte aux nouvelles rencontres, s’adapter au nouveau style de vie. C’est très important. Et là, j’attends juste le meilleur pour cette nouvelle aventure qui vient de frapper à ma porte.

  

      

LIRE AUSSI >> Top 7 des plus beaux mannequins ivoiriens