10 façons d’utiliser le henné

Le roi des cosmétiques naturels !

10 façons d’utiliser le henné

©DR

Ophélie Farissier
Écrit par Ophélie
Publié le 06 Juillet 2018 à 13h43

Le roi des cosmétiques naturels !

Après avoir bien choisi votre djabi, une multitude de possibilités s’offre à vous, voici une sélection du plus insolite au plus commun mais indispensable dans vos routines beautés. Des recettes à reproduire soi-même afin d’amener l’institut à la maison. Le henné coloré tâche très vite, protégez les endroits où vous allez l’utiliser. Si c’est trop tard, utilisez du bicarbonate de soude et du vinaigre blanc.

1.Autobronzant

Pour les peaux claires, une petite astuce naturelle pour garder un teint hâlé même en saison des pluies. Le plus ? il est moins cher et moins nocifs que les UV ou les autobronzants chimiques. Vous attendez quoi pour tester ?

L’application est simple, il vous faut du henné naturel, de l’eau chaude (la poudre n’est pas vraiment soluble, il faut l’incorporer doucement) et un gant. Avant toute opération bronzante, gommez votre peau pour la préparer. Appliquez ensuite la préparation (s’il y a des grumeaux, mettez la pâte au réfrigérateur) et laissez poser entre 2 et 7 minutes en fonction de l’intensité que vous souhaitez. Après avoir rincé, il est conseillé d’hydrater sa peau avec par exemple du gel d’Aloe vera, du karité ou de l’huile de coco.

Prendre soin de sa peau avec des produits naturels

© DR

2.Traitement contre l’acné et les tâches

Utile également contre l’acné, son côté aseptisant permet de purifier et favoriser la cicatrisation, luttant progressivement contre les tâches brunes qui peuvent subvenir sur la peau. Pour cette préparation il suffit de savon noir, du henné neutre, du jus de citron et d’orange. Après avoir mélangé de façon homogène, appliquez sur les endroits où l’acné apparaît et laissez poser pendant 15 minutes. Rincez et hydratez soigneusement votre peau.

3.Fond de teint

Si vous êtes à sec dans votre trousse de maquillage… Le fond de teint fait-maison est très pratique mais ne se conserve pas longtemps, il est préférable de le faire en petite quantité et plus régulièrement. Pour se faire, la préparation nécessite de presser un citron et d’ajouter une cuillère à soupe de miel et mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Verser ensuite le henné en vérifiant bien la couleur souhaitée, le teinte se fait en fonction de la quantité de pigment. Ajouter au mélange un verre de lait de préférence tiède et conserver au réfrigérateur 2 jours afin que le fond de teint s’épaississe.

Henné neutre

Henné neutre- © DR

4.Gommage pour le corps

Venu tout droit des hammams orientaux, le henné est mélangé au savon noir en guise de gommage. Pour rendre le mélange homogène, du citron est ajouté à la préparation pour celles qui ne tolèrent pas l’agrume, le miel (humectant) fait très bien l’affaire. A l’aide d’un gant rugueux, faites des mouvements circulaires sans forcer. Après le rinçage, hydratez correctement. Le gommage est conseillé une à deux fois par mois, il facilite l’élimination des poils incarnés, des peaux mortes et ce n’est pas pour nous déplaire.

5.Anti-transpirant

Une propriété moins connue de la plante mais pourtant efficace, le henné neutre est anti-transpirant. Dans un bain, ajoutez la poudre de djabi naturel avec des huiles essentielles que vous affectionnez afin de rendre le bain plus relaxant encore. Par ses principes antibactériens procurés par la molécule active de la plante (la Lawsone), il purifie la peau et aseptise en profondeur afin de lui redonner son éclat.

6.Thérapeutique

Le djabi est resté longtemps le remède miracle du continent africain. Son utilisation reste encore très répandue aujourd’hui pour soigner les ongles malades, tuer les poux. Au Nigéria ou en Côte d’Ivoire, il est aussi utilisé contre les symptômes de la trypanosomiase [ndlr : maladie du sommeil]. Selon la médecine traditionnelle, il aurait une propriété refroidissante qui combat les maladies chaudes comme la fièvre. En mélangeant le henné au beurre de karité, est créé une pommade qui calme les brûlures ou les poussées de varicelles.

7.Soin des cheveux

Pour cette partie il n’est question que de henné neutre, ce sont uniquement les bienfaits fortifiants et gainants de la plante qui sont recherchés. La préparation ne doit pas être ni trop épaisse, ni trop lisse. Afin de diluer la poudre, il est conseillé d’ajouter de l’eau chaude, tout en remuant afin d’obtenir une pâte. Comme vous le savez, les cheveux crépus sont secs de nature, et le côté astringent du henné ne fait pas bon ménage avec les cheveux. Ainsi ajouter à cette préparation une huile végétale ou du beurre de karité, de l’aloe vera, du miel tout ce qui permet une hydratation. Le temps de pause est en fonction de votre emploi du temps, mais il faut bien compter 3 heures minimum pour que les produits naturels agissent.

Prendre soin de ses cheveux avec du henné

© DR

8.Coloration végétale

Vous l’avez compris, ici il s’agit de souligner le naturel du produit. Le henné ne compte qu’une teinte principale qui varie selon la dose ajoutée et la provenance de la plante. Toutefois, il ne procurera uniquement des tons similaires, orangés, rouges et marrons. Pour pallier la gamme de couleur restreinte, il suffit d’ajouter des colorants naturels à votre préparation. Parmi ces colorants, on retrouve la betterave, le café, le brou de noix… La préparation convient également aux sourcils, toujours constituée d’eau chaude, d’huile végétale et de henné naturel (neutre ou commun). La pose se différencie en fonction du cheveu, il faut compter 1 heure 30 si le cheveu est poreux ou déjà coloré chimiquement, à 3 heures maximum.

9.Le parfum

Cet usage remonte à l’Égypte Antique, les fleurs blanches ou roses en longue grappe étaient récupérées pour être macérées dans de l’huile ou de la graisse afin d’infuser son odeur puissante, diluée elle s’apparente au parfum des fleurs blanches comme l’aubépine. Les fleurs étaient aussi utilisées dans la confection du Kyphie, un encens sacré brûlé en l’honneur du Dieu Rê. Sinon, la fleur fraîche est toute aussi odorante et demande moins de préparation. En bouquet ou en bosquet à vous de voir !

10.Les tatouages

La religion musulmane a été le vecteur de la pratique de tatouages éphémères sur la peau. On retrouve des motifs simples comme des rosaces, ou des dessins élaborés telles que des spirales, arabesques, ou motifs floraux. Utilisés dans des rituels symboliques comme la nuit du mariage, les dessins apportent protection, bonheur et force. Si vous n’avez pas la dextérité ou la patience des Hennayats qui l’applique voici une solution à ce problème.

 Choisissez un modèle qui vous plaît, et décalquez-le avec un khôl (non nocif pour la peau). Ensuite, déposez le papier sur la partie de votre corps que vous aurez préalablement humidifié avec de l’alcool. Après avoir obtenu une pâte lisse de henné, sans grumeau, repasser avec un petit bâtonnet, une seringue ou une allumette sur le tracé. Il faut compter un temps de séchage d’au moins une heure.

LIRE AUSSI >> Comment bien choisir son henné ?