Tout savoir sur le SPM, syndrome prémenstruel

 Comprendre le SPM

Tout savoir sur le SPM, syndrome prémenstruel

© DR

Écrit par ELLE.CI
Publié le 14 Mai 2018 à 13h21

 Comprendre le SPM

Saviez-vous qu’il existait un syndrome lié à la menstruation chez les femmes ?   C’est le syndrome prémenstruel (SPM). Explications sur ce syndrome et ses manifestations !

Le syndrome prémenstruel (SPM) est une période assez trouble qui se manifeste quelques jours avant le début des règles et qui s’achève peu avant l’apparition des menstrues. Le (SPM) regroupe de nombreux symptômes physiques et psychologiques désagréables qui surviennent quelques jours, voire semaines avant les règles, mais qui restent toutefois sans gravité. Ils peuvent être de différentes natures et provoquer divers changements au niveau physique, mais aussi mental.

Cependant, l’intensité de ces symptômes diffère en fonction de l’organisme de chaque femme. Certaines ne manifesteront aucun symptôme, tandis que d’autres en seront totalement perturbées toute la période. De plus, le syndrome prémenstruel peut varier selon les cycles menstruels et la période de vie des femmes. Une adolescente n’aura pas les mêmes symptômes qu’une femme en pré-ménopause. Un problème imprévisible et dont les causes restent floues.

Les symptômes prémenstruels

On peut les classer les symptômes en deux groupes  :

  • Ballonnements et crampes au niveau du ventre,
  • Constipation ou diarrhée,
  • Fatigue intense,
  • Maux de tête,
  • Acné,
  • Manque d’énergie,
  • Bouffées de chaleur,
  • Gonflement mammaire,
  • Troubles de l’appétit,
  • Chutes de tension.

2. Les changements d’humeur

C’est un niveau assez subjectif pour être énuméré. Le changement d’état mental peut différer en fonction des femmes. Il est donc primordial de consulter un gynécologue ou un médecin pour établir le diagnostic sur la base de vos symptômes.

Les traitements

Il est possible de soigner le syndrome prémenstruel. Mais avant d’entamer tout traitement, il est nécessaire de discuter avec votre gynécologue de la nécessité d’une prise de médicaments. Pour les crampes, les antidouleurs peuvent effectivement vous apaiser. La chaleur est aussi une arme efficace contre la douleur. Alors, quand vous constatez l’apparition de symptômes, pensez à prendre un bain chaud !

Une alimentation plus saine peut également atténuer les symptômes.

Diminuez votre consommation de thé, café, sel et alcool permet de soulager certains maux.

Pratiquez une activité sportive douce (yoga, natation, marche rapide) 2 à 3 fois par semaine peut avoir des effets insoupçonnés, tant sur le physique que sur le moral !

Enfin, les prises de contraceptifs ont un effet atténuant sur les symptômes. Il faut noter que ses actions jouent sur la stabilisation des hormones.

LIRE AUSSI >> Des chercheurs ont créé un implant vaginal contre le VIH / Sida