Comment ne pas sombrer dans la dépression dans la période de confinement

 Protégez votre santé mentale 

 Comment ne pas sombrer dans la dépression dans la période de confinement
Écrit par ELLE.CI
Publié le 24 mars 2020 à 12h35

 Protégez votre santé mentale 

Dans une démarche qui aurait été impensable, il y a quelques mois à peine, la quarantaine et l’éloignement social sont devenus monnaie courante à l’échelle mondiale alors que les gouvernements font des efforts concertés pour lutter contre la flambée épidémique du coronavirus. 

Les mesures imposées de confinement, sont jugées nécessaires par les experts médicaux pour réduire la propagation du virus. Mais, les implications pour le bien-être mental des gens ne peuvent être ignorées.

Une étude récente du journal médical The Lancet note que l’impact psychologique de la quarantaine peut être important, entraînant une gamme de problèmes de santé mentale allant de l’anxiété et de la colère aux troubles du sommeil, à la dépression et au trouble de stress post-traumatique (SSPT). En effet, des études distinctes sur des patients en quarantaine du SRAS, une précédente épidémie de coronavirus en 2003, ont révélé qu’entre 10% et 29% souffraient d’un ESPT. 

Le rapport du Lancet a révélé que les problèmes de santé mentale pouvaient être enflammés par des facteurs de stress associés à la quarantaine, tels que les craintes d’infection, la frustration, l’ennui, les fournitures inadéquates, le manque d’informations, les pertes financières et la stigmatisation associées à la contraction de la maladie.

Cela peut être un problème non seulement pour les personnes ayant des problèmes de santé mentale préexistants, mais aussi pour celles qui semblent en bonne santé psychologique.

Identifier les problèmes de santé mentale :

Le CDC note que les gens devraient rechercher les signes de santé mentale en détresse en eux-mêmes et chez les autres. Les symptômes peuvent inclure : 

- Peur et inquiétude pour votre propre santé

- Changements dans le sommeil ou les habitudes alimentaires

- Difficulté à dormir ou à se concentrer

- Aggravation des problèmes de santé chroniques

- Augmentation de la consommation d’alcool, de tabac ou d’autres drogues

Reconnaissant le problème, l’Organisation mondiale de la santé a publié cette semaine des conseils sur la façon dont les gens peuvent protéger leur santé mentale pendant l’épidémie. 

Ce que les individus peuvent faire

Comme de plus en plus de personnes sont confrontées à la perspective de plusieurs semaines de quarantaine ou de distanciation sociale, les individus devront également établir leurs propres moyens de préserver leur santé mentale à la maison.

Créez une routine. 

- Changez de tenues, prenez une douche et faites tout ce que vous voulez accomplir chaque jour pour créer un sentiment de normalité et de productivité.

Interrompez votre journée. 

- Trouvez des tâches pour interrompre votre journée et, si possible, changez votre environnement pour différentes activités.

Prenez soin de votre corps. 

- Mangez, sainement, dormez beaucoup et faites de l’exercice quotidiennement. Cela pourrait inclure des cours d’entraînement en salle, des étirements et la pratique de la méditation. 

Aidez les autres 

- Si vous n’êtes pas soumis à des règles d’isolement strictes et que vous êtes en mesure de le faire, trouvez des moyens de soutenir ceux qui en ont besoin en leur proposant de faire des courses et de collecter des fournitures pour eux.

Restez connecté 

- Tirez le meilleur parti de la technologie et restez en contact avec vos collègues, amis et famille via les appels téléphoniques, les SMS, les médias sociaux et la vidéoconférence.

Limitez la consommation de médias. 

- Restez informé de la situation via des sources fiables, mais limitez vos informations et votre consommation de médias sociaux pour éviter de vous sentir dépassé.

Préparez des fournitures médicales 

Combattez l’ennui 

- Tirez le meilleur parti des séries télévisées, lisez et explorez les projets que vous retardez pour vaincre l’ennui et rester actif mentalement.

Évitez l’épuisement professionnel. 

- Fixez des limites strictes à votre travail pour éviter d’être submergé et prenez le temps de vous détendre.

Concentrez-vous sur les points positifs. 

- Amplifiez les bonnes nouvelles et honorez les soignants qui travaillent sans relâche pour résoudre la situation.

Prenez un jour à la fois 

- Essayez de ne pas projeter trop loin dans le futur. N’oubliez pas qu’il s’agit de mesures temporaires et que vous n’êtes pas seul.

Restez en contact avec les gens - virtuellement 

- Engagez-vous dans des activités qui vous procurent du plaisir et un sens, et faites ce que vous pouvez pour aider les autres, ce qui est un antidote remarquable à la dépression.

LIRE AUSSI >>  6 conseils pour apaiser les enfants face au Coronavirus