Sportives : comment prendre soin de vos cheveux crépus et défrisés

Une chevelure parfaite sur un corps sain.

Sportives : comment prendre soin de vos cheveux crépus et défrisés

©Shutterstock.com

Mouasso Angui
Écrit par Mouasso Angui
Publié le 18 avril 2017 à 10h33

Une chevelure parfaite sur un corps sain.

Selon une étude américaine publiée en 2012, beaucoup de femmes noires aux États-Unis évitaient le sport en partie à cause de leurs cheveux mais surtout à cause de l’entretien supplémentaire et le coût des salons de coiffure. Le sport et les cheveux ne sont pas irréconciliables. Quelle coiffure adopter ? Quels produits utiliser ? À quelle fréquence les laver ? Ne stressez plus, voici ce qu’il faut savoir pour parfaitement allier sport et cheveux en bonne santé.

La coiffure idéale

Il n’y en a pas ! Certaines auraient dit une coupe garçonne mais cela implique aussi des soins. Vous pouvez vous coiffer selon le sport pratiqué.

Pour la natation : Le chlore est un grand ennemi des cheveux. Il assèche tous les types de cheveux. Or, le cheveux crépus sont par nature secs. L’idéal pour vous est de porter vos cheveux naturels (crépus ou défrisés) plus souvent que des coiffures avec des mèches plus difficiles à entretenir. Appliquez une crème protectrice avant la baignade et portez un bonnet de bain à chaque séance. Laissez-les sécher au vent ou à l’aide d’une serviette de bain propre. Si vous avez recours au sèche-cheveux, réglez-le à une température moyenne et tenez-le à une certaine distance des cheveux.

Si vous prévoyez un shampoing après la natation, imbibez vos cheveux d’eau avant la baignade. Si vos cheveux sont déjà mouillés, cela limitera l’imprégnation du chlore par vos cheveux. Profitez-en pour appliquer de l’huile de coco puis portez votre bonnet de bain. Après la piscine, préférez un co-wash au shampoing.

Pour les autres sports : Toutes les coiffures sont permises. Pour les tissages, les mèches naturelles s’avèrent préférables aux synthétiques susceptibles de favoriser l'apparition de boutons sur votre visage en raison de la transpiration. Les tresses donnent parfois plus de fil à retordre en raison du volume et de la longueur. Les perruques restent un bon compromis à la pratique du sport. Vous pouvez mettre un foulard si vous êtes gênée par l’aspect de vos nattes, que vous pouvez sécher après chaque séance. Quelle que soit votre coiffure, veillez à avoir le visage dégagé le plus souvent possible  en nattant vos cheveux en queue de cheval, en les attachant avec un bandeau ou en les tenant par une pince.

Les soins indiqués

Au chapitre des soins, les shampoings quotidiens sont à proscrire. Ils ont tendance à assécher la chevelure et à la fragiliser. La bonne fréquence serait une fois par semaine. Alternez shampoings et co-washs pour limiter l’assèchement des cheveux. Évitez les shampoings secs qui fixent la transpiration au cuir chevelu qui risque alors d’être plus gras. Pensez à faire des bains d’huiles et masques nourrissants.

sport-cheveux

Les accessoires adaptés

Pour celles qui nagent, le bonnet est un ami fidèle. Son rôle protecteur est si important qu’on en oublie l’aspect “tête d’oeuf “. À moins de courir en extérieur, la casquette est à éviter autant que possible. C’est un nid à bactéries qui attaqueront vos cheveux. Si vous souhaitez mettre un bandeau, utilisez-en un à maille ou en éponge de sorte que vos cheveux ne soient pas comprimés. Les élastiques qui vous permettent de tenir vos cheveux en queue de cheval sont à utiliser avec modération. Ils ont tendance à fragiliser la zone des cheveux sur laquelle est exercée la pression de l’élastique.

Qu’importe la coiffure que vous portez, assurez-vous d’aérer votre chevelure après chaque séance de sport. Surtout n’oubliez pas de les brosser, de la racine aux pointes.