#ELLEteste : un soin au salon de coiffure pour cheveux naturels Ku(n)si

L'adresse des cheveux naturels et locksés

#ELLEteste : un soin au salon de coiffure pour cheveux naturels Ku(n)si
Écrit par ELLE.CI
Publié le 29 mars 2018 à 15h25

L'adresse des cheveux naturels et locksés

Dimanche 14h30 et je fais défiler les conversations de mes groupes Whatsapp. Image de plage par ci, image de piscine par là. Je regarde à ma droite, la lagune. Et pour cause, je suis sur le troisième pont.

Direction Ku(n)si. Ça se prononce « counessi ». Ku(n)si, ça veut dire cheveux en bambara. C’est Mariam qui me l’a dit.

Qui est Mariam ?

Mariam Diaby est la propriétaire du salon de coiffure qui nous a ouvert ses portes. Si le nom vous semble familier, c’est parce qu’il est l’est. Mariam Diaby est une fondatrice du très célèbre groupe Facebook « Nappys de Babi ». Ce groupe de milliers d’internautes a été créé en 2011 autour du thème du cheveu naturel. D’ailleurs, elle préfère parler de « communauté ». L’idée d’ouvrir un salon de coiffure pour les cheveux naturels lui est venue de la question récurrente que posaient les nouveaux membres : « Où pouvons-nous aller pour nous coiffer ? Quand on n’a pas le temps ? Quand on n’y connait rien ? ».

Une idée qu’elle a concrétisé en décembre 2017 avec l’ouverture du premier salon de sa future chaîne Ku(n)si.

1.kunsi-abidjan

 

 

Je viens de défaire mes tresses. Après 2 semaines étouffés sous des mèches, mes cheveux ont bien besoin qu’on s’en occupe et je suis bien contente de laisser ma tête à des spécialistes de la chose.

Je me fie à la localisation épinglée sur la page Facebook du salon. Je n’aurai peut-être pas dû. Quand la voix m’annonce que je suis arrivée à ma destination, rien aux alentours ne ressemble à un salon de coiffure. Heureusement, je les appelle et quelqu’un vient me récupérer. En vrai, c’est juste à côté de là où j’étais mais il faut connaître.

Pour moi, ce sera : un soin complet  et on verra. Je n’ai pas vraiment d’idée préconçue de ce que je veux comme coiffure.

2.kunsi-abidjan
4.kunsi-abidjan
5.kunsi-abidjan

Ambiance

Le salon de coiffure se divise en deux, une partie destinée à l’attente et une autre pour les coiffeuses. Quand j’arrive, elles sont toutes bien affairées. Je sens que je vais attendre. La demande est forte et pour un dimanche après-midi, les coiffeuses sont bien occupées. D’ailleurs, l’entretien général du salon en pâtit un peu. J’attends et à ma suite une autre personne. Mon tour arrive enfin.

6.kunsi-abidjan-koumassi

Place au diagnostic. Le diagnostic est une étape importante qui permet à la coiffeuse d’adapter le traitement aux besoins du cheveu. En effet, tout le monde ne reçoit pas le même soin parce que tout le monde n’en a pas besoin : anti-pelliculaire, protéiné, rhassoul, … Les soins sont personnalisés.

Le mien est sans appel : sec ! J’ai les cheveux secs, un cuir chevelu sec et  pour couronner le tout des pellicules. Alors nous commencerons par l’application d’un traitement antipelliculaire.

Entre mots échangés avec Sylvie qui s’occupe de moi à cette étape, j’apprends au passage que les cheveux fins préfèrent les soins aux poudres. C’est tout ce que j’ai pu lui soutirer. Nous ne saurons pas la composition des différentes recettes maison qu’elle utilise. Ah oui ! Les mélanges sont maison et ça j’apprécie. La composition est ainsi contrôlée et tous les produits indésirables que l’on peut retrouver dans des produits du commerce sont évités.

Mariam arrive alors qu’on vient de rincer mon soin antipelliculaire. Elle est l’âme du salon. Elle surveille tout et corrige rapidement ce qui doit l’être. Elle n’hésite pas à mettre la main à la pâte quand il le faut et réorganiser ses coiffeuses. Ku(n)si est son bébé et elle en prend grand soin.

Vient l’heure du bain d’huile. Je n’aurais pas droit au casque vapeur mais au casque normal. Mais ce qui compte c’est que ça chauffe. Après le bain d’huile, il y a l’application d’un masque.

Puis le coiffage. Florence qui m’a coiffé a été patiente avec moi. Je n’aurais pas moi été aussi patiente si je me coiffais toute seule. J’ai hésité, hésité, hésité pour finalement opter pour des flat twists que je compte bien garder jusqu’au week-end prochain où j’en ferais un flat twist-out.

8.kunsi-abidjan

Le salon accueille aussi bien les naturels, les locksés, les frisés en transition, les grands, les petits, les hommes, les femmes.

 

+++

- L’équipe : l’accueil est chaleureux et les coiffeuses sont réellement à l’écoute de vos désirs. J’ai vu des nattes se faire et se défaire jusqu’à ce que la cliente ait le sourire.

- Le professionnalisme : les cheveux sont humidifiés avant toute manipulation. Dis comme ça, ça n’a l’air de rien mais quand je pense à ces fois où j’ai eu la très désagréable surprise de voir la coiffeuse s’attaquer direct avec son peigne à mes cheveux secs.

 

7.kunsi-abidjan

 

Ku(n)si – près du carrefour pétroci

Koumassi, Abidjan

 

Horaires

Du lundi au samedi : ouvert de 9h à 19h

Dimanche : ouvert de 14h à 20h